Le 9 juillet s’est tenu le groupe de travail insertion Terminal 4 réunissant le Groupe ADP, les départements de Seine-Saint-Denis, du Val d’Oise et de Seine et Marne, ainsi que la CA Roissy Pays-de-France, l’EPT Paris Terres d’Envol, la CA du Pays de Meaux, la DIRECCTE UD 95, Réflexes 95 et Initiatives 77.

Cette seconde réunion du groupe de travail a permis de présenter aux membres la proposition de méthodologie à mettre en place pour la coordination des clauses d’insertion du Terminal 4. Le GIP Emploi en tant que chef de file de la démarche animera les différents groupes de travail définis ci-dessous :

  • Appui à la rédaction des clauses d’insertion : pour partager les bonnes pratiques de chaque territoire et obtenir une approche des clauses plus qualitative (tutorat-formation-parcours) tout en adaptant les clauses aux réalités du territoire (concurrence entre les grands projets du Grand Paris, Jeux Olympiques 2024, Europa City, chantiers ANRU…) et anticiper les besoins de formation.
  • Sourcing et mobilisation du public : pour mettre en place à l’échelle des trois départements une stratégie de communication et de mobilisation du public sur les métiers de la construction et de l’exploitation du Terminal 4.
  • Comité de suivi des clauses d’insertion du Terminal 4 : pour permettre d’assurer un suivi quantitatif et qualitatif de la mise en œuvre des clauses d’insertion.

La mise en œuvre des clauses d’insertion s’articulera autour d’un pôle recrutement-insertion composé du GIP Emploi et du Pôle emploi pour assurer la relation avec les entreprises sur les offres d’emploi insertion (GIP Emploi) et les offres d’emploi tout public (Pôle emploi).

Une proposition rédigée de la méthodologie de coordination des clauses d’insertion du Terminal 4 sera transmise aux membres du groupe de travail au mois d’août. Avant la mise en œuvre opérationnelle de la démarche sur le Terminal 4, des expérimentations pourront avoir lieu sur des chantiers en cours de l’aéroport Paris-CDG dès 2020. 

Lucie Sanchez